Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 08:08

Intuitions, c'est la pâtisserie salon de dégustation du jeune chef champion du monde de la discipline, Jerôme De Oliveira. Nous adorons nous régaler de l'une de ses créations dans un salon qui est un havre de paix au coeur de l'agitation cannoise. Après un passage ici, un autre , comme on ne se lasse pas, encore quelques gourmandises.

L'onde de choc, qui est un gâteau signature, chocolat et praliné, crousti-fondant et particulièrement savoureux. Ici dans la formule tea time avec une excellente guimauve au chocolat, un financier à tomber et un macaron citron.

Intuitions, encore quelques gourmandises à Cannes
Intuitions, encore quelques gourmandises à Cannes
Intuitions, encore quelques gourmandises à Cannes
Intuitions, encore quelques gourmandises à Cannes
Intuitions, encore quelques gourmandises à Cannes

La fameuse tatin revisitée, entre deux sablés croustillants : des pommes caramélisées crémeuses

Intuitions, encore quelques gourmandises à Cannes
Intuitions, encore quelques gourmandises à Cannes
Intuitions, encore quelques gourmandises à Cannes
Intuitions, encore quelques gourmandises à Cannes

La mousse au chocolat avec sa touche praliné et passion

Intuitions, encore quelques gourmandises à Cannes
Intuitions, encore quelques gourmandises à Cannes

La glace chocolat, pur délice corsé et fondant comme un nuage

Intuitions, encore quelques gourmandises à Cannes
Intuitions, encore quelques gourmandises à Cannes
Intuitions, encore quelques gourmandises à Cannes

Intuitions, pâtisserie boutique et salon de thé dans l'hôtel Five, Cannes, site web

Repost 0
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 09:27

Pour une pause petit-déjeuner, lunch ou goûter, le Café Lenôtre à Cannes permet de déguster les produits du célèbre traiteur et pâtissier.

Un chocolat chaud maison servi en pichet, pour accompagner une meringue (en réalité, entre la meringue et le biscuit à la cuillère) aux fruits rouges et chantilly (très bon, croquant et moelleux, de toute fraîcheur)

Café Lenôtre, Cannes
Café Lenôtre, Cannes

Un café et une brioche de menton, excellente, aux parfums de citron confit et cédrat, légèrement caramélisée sur le dessus

Café Lenôtre, Cannes
Café Lenôtre, Cannes
Café Lenôtre, Cannes
Café Lenôtre, Cannes

Café Lenôtre, Cannes, 63 rue d'Antibes, site web

Déjà testé ici et

Repost 0
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 08:40

Avant de s'installer aux cuisines du Grand Hôtel à Cannes, au restaurant Le Park 45, Sébastien Broda a été formé par les grands chefs de la riviera, notamment par Willer à la Palme d'Or. Un an après l'ouverture en 2009, le Park 45 était récompensé d'une première étoile au guide rouge.

Le Park 45, Cannes, la cuisine étoilée de Sébastien Broda

Les jardins du Park 45, en retrait de la Croisette, sont un véritable havre de paix, où l'on a plaisir à s'attabler, accueillis par un service attentionné.

Quelques bouchées pour grignoter en apéritif : brochette de boeuf thai, olive reconstituée, tapenade et tuile de parmesan.

Le Park 45, Cannes, la cuisine étoilée de Sébastien Broda

Une mise en bouche délicieuse : rable de lapin, émulsion de ratte truffée

Le Park 45, Cannes, la cuisine étoilée de Sébastien Broda

Le thon en basse température, foie gras poêlé, vinaigrette tiède de petits pois et mangue,

écume de curry rouge et sucrine croquante.

Un plat qui nous a véritablement enchantés, de beaux morceaux de thon moelleux, qui recouvrent de généreusent portions de foie gras fondant, les parfums sont subtils

Le Park 45, Cannes, la cuisine étoilée de Sébastien Broda

En pré-dessert, une chantilly café veloutée et corsée

Le Park 45, Cannes, la cuisine étoilée de Sébastien Broda

Et en dessert, les poires caramélisées, chantilly fève de Tonka et caviar de cacao dans sa demie sphère chocolat noir.

Le Park 45, Cannes, la cuisine étoilée de Sébastien Broda

Au déjeuner, nous apprécions la formule "comme des tapas", entree plat dessert, entrée-plat ou plat-dessert. Pas besoin de choisir, on goûte à tout, chaque convive se voit servir deux entrées, deux plats et deux desserts. En réalité, les portions sont plutôt conséquentes et permettent une vraie dégustation. Avant cela, une mise en bouche toujours créative : une émulsion de petits-pois parfumée et délicate.

Le Park 45, Cannes, la cuisine étoilée de Sébastien Broda

Voici les lpats : un poisson (filet de skrei) et une viande (rognons panés, pommes).

Le Park 45, Cannes, la cuisine étoilée de Sébastien Broda
Le Park 45, Cannes, la cuisine étoilée de Sébastien Broda

Les desserts, sablé fraise et pistache, corolle au chocolat et fruits rouges

Le Park 45, Cannes, la cuisine étoilée de Sébastien Broda
Le Park 45, Cannes, la cuisine étoilée de Sébastien Broda
Le Park 45, Cannes, la cuisine étoilée de Sébastien Broda

Le Park 45, Grand Hotel Cannes, Bd de la Croisette,

site web

Pour relire nos précédents passages, c'est ici et ou encore .

Repost 0
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 08:46

En pleine période de festival, difficile de trouver une table à Cannes, mais mes petites habitudes de vacancière assidue me permettent de reserver dans des restaurants où je suis sûre que le service sera parfait, l'accueil agréable et la cuisine parfaite. Parmi ces adresses fiables, l'Affable ne m'a jamais déçue.

L'affable, Cannes

Décoration contemporaine sobre, pour une adresse dont il faut connaître l'existence : on peut passer devant l'entrée, dans la rue Lafontaine (entre croisette et rue d'Antibes), sans la remarquer.

Du pain excellent et du beurre frais pour patienter

L'affable, Cannes

Un aioli aux légumes vapeur, simple et parfait. Une portion conséquente d'un épais filet de cabillaud dont la cuisson est nacrée, légumes juste croquants.

L'affable, Cannes

Le must à L'Affable, c'est le fameux soufflé au Grand-Marnier et beurre d'orange, toujours réussi.

L'affable, Cannes
L'affable, Cannes
L'affable, Cannes

Petites madeleines maison ultra fondantes avec une addition douce pour la qualité des produits, l'Affable est une valeur sûre.

L'affable, Cannes

L'Affable, rue Lafontaine, Cannes, site web

Repost 0
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 10:48

Encore deux de mes petites préférées chez Vilfeu, mon maître glacier cannois favori...

 

Chocolat chantilly

 

cannes2 1274

 

Chocolat grand marnier chantilly

 

cannes2 1206

Repost 0
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 10:43

Fin d'été et un petit bonheur de dîner sur la plage. Le restaurant du Miramar, sur la croisette cannoise, a été une belle surprise : service très attentionné, petits plats simples mais avec des produits de qualité et de la légèreté, préparé à la minute (nos demandes de changements sont acceptées avec le sourire).

 

cannes2 1210

 

cannes2 1209

 

Filet de St pierre aux petits légumes, émulsion safrannée

 

cannes2 1207

 

cannes2 1208

 

Glace excellente avec chantilly maison

 

cannes2 1212

 

Fondant au chocolat

 

cannes2 1211

 

cannes2 1213

 

Miramar Plage, Bd de la Croisette, Cannes

Repost 0
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 10:25

Comme lors de nos précédents passages, ici ou , le service est toujours adorable au restaurant de l'hôtel Martinez à Cannes : le Relais. Décor agréable, tables espacées au bord de la piscine.

 

cannes2 1287

 

cannes2 1286

 

Choix de petits pains excellents et tartinades en amuse-bouche.

 

cannes2 1282

 

cannes2 1281

 

Les plats, à l'assiette ou en cocotte : ici filet de bar tandoori et marmelade de poivrons anisés

 

cannes2 1288

 

Filet de turbotin, carottes vichy, julienne de pois gourmands. Les deux plats sont excellents, parfumés, le poisson est cuit à la perfection.

 

cannes2 1290

 

En dessert, tartelette de fruits frais et larme tout chocolat, très réussis.

 

cannes2 1291

 

cannes2 1292

 

Un café et des mignardises, un sans faute !

 

cannes2 1293

 

cannes2 1294

 

cannes2 1295

 

Relais Martinez, Bd de la croisette, Cannes, site web

Repost 0
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 00:38

1* michelin pour le chef Sébastien Broda au restaurant du grand hôtel à Cannes : le Park 45. Le menu à 50 euros le soir est d'un excellent rapport qualité / prix.

Nous avions apprécié un déjeuner et un dîner il y a quelque temps. Retour en cette fin d'été pour un dîner. Le menu à 50 euros propose un choix de deux entrées, deux plats, deux desserts.

 

cannes2 1256

 

En amuse bouche, un saumon mariné, crème de fenouil : classique. Les mini bouchées apéritives sont plus créatives et savoureuses.

 

cannes2 1259

 

cannes2 1253

 

En entrée :  

Foie gras de canard mi cuit, confit de pêche à la verveine, pain toasté, confiture de gingembre. Le foie gras est bon mais sans plus, manquant un peu de fondant (trop cuit ?) Le pain est élastique, quel dommage.

 

cannes2 1260



Le plat :

 

La petite lotte rôtie sur l’arête, haricots coco, pulpe de soubressade, bouillon de cuisson infusé au jambon Serrano, croquant de riz bomba. Encore une fois, je ne suis pas très fan de haricots coco, même remarque que pour ceux du plat chez Aphrodite. Ici, la lotte est excellente, fondante, aussi bonne que celle du Relais Louis 13. Ce plat a des tonalités basques, à Cannes, pourquoi pas !

 

cannes2 1261

 

 En pré-dessert, espuma coco et litchi que nous n'avons pas trouvé agréable, goût de lait piquant...

 

cannes2 1262



Le dessert :

 

Déclinaison de chocolat, éponge, feuille à feuille et son sorbet cacao. Le sorbet est excellent, le brownie un peu trop sec, le gâteau éponge insipide... un peu décevant.

 

cannes2 1263

 

 Nous avions largement préféré nos deux précédents passages et pour ne pas rester sur cette note un peu décevante, espérons que le prochain diner (car nous reviendrons) sera plus convainquant...



Park 45, Bd de la croisette, Cannes, site web

Repost 0
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 07:30

Aphrodite est le restaurant du chef David Faure à Nice, qui propose une cuisine créative "techno-émotionnelle". Audace de chef récompensée par une étoile au guide rouge.

J'avais lu de bonnes critiques sur le blog des Wandering Epicures et la visite du musée d'art contemporain de Nice (à recommander vivement) a été l'occasion d'un déjeuner au calme, belle terrasse spacieuse et verdoyante dans le centre-ville de Nice.

 

CIMG6921

 

CIMG6922

 

CIMG6923

 

CIMG6924

 

Nous choisissons le menu "inclination des mets", 40 euros pour entrée-plat-dessert avec de belles propositions et un choix attrayant. Ce menu est proposé avec une réduction de 30% en réservant sur le site lafourchette.com : nous profitons de l'occasion pour tester le site. Réservation rapide, confirmation, rappel le jour même. Au restaurant, nul besoin de mentionner l'origine de la réservation, tout a été pris en compte et l'accueil est des plus agréables, comme le sera le service tout au long du repas. 

 

CIMG6926

 

Choix de petits pains et excellent beurre aux algues.

  En amuse-bouche, une quiche lorraine déstructurée : lard grillé et crumble de pâte brisée, appareil à siroter à la paille. C'est ludique mais je trouve la boisson un peu écoeurante, le lard pas facile à manger (avec les doigts? au couteau, impossible à couper... attention aux vêtements et pour un tête à tête, pas très glamour...). Très salé en tous cas, comme le seront tous les plats, que je trouverai vraiment trop dosés en sel. Dommage.

 

CIMG6927

 

En entrée, un plat "signature", les maki de foie gras poêlé refroidi, au sardines fumées et dentelle de pain noir, vrais et faux oeufs de saumon, amertume de radis pourpre.

L'intitulé laisse présager d'une construction complexe et en bouche, c'est si complexe que c'en est trop : trop plein de saveurs, ce plat manque un peu de subtilité même s'il est très audacieux. La saveur puissante des sardines annule celle du foie gras, le tout est tellement salé que cela masque la déclinaison des parfums, et sur un plan "partique", très difficile à manger. Bouchées trop grosses pour être mangées une à une : il faut les découper en deux, ce qui n'est pas une tache facile, croquer le pain grillé avec les doigts. Tout cela gâche le plaisir de la dégustation. Effet de saturation, trop de saveurs, trop de complexité.

 

CIMG6928

 

En plat : Millefeuille de filets de sole, citron vert et shiso, cocos de paimpol et girolles en persillade. Je m'attendais à un plat "frais", citronné, en fait il s'agit d'une composition assez rustique avec du jus de viande (ce n'était pas précisé dans l'intitulé et je ne suis jamais très séduite par l'association poisson / jus de viande). Je ne vois pas en quoi il s'agit d'un millefeuille : en fait il s'agit plutôt d'un ballotin de sole "farçi" de citron et feuilles de shiso. Le poisson est sec, trop cuit, et les cocos n'allègent pas la sensation.

 

CIMG6929

 

Le dessert : chokokikoule sur une pâte sucrée cacao, glace lait d'amande. Très bonne glace parfumée mais lègère comme un nuage qui fond donc très rapidement. La pâte chocolat est tellement dure qu'il est impossible de la couper sans faire des dégats : là aussi, pas très glamour. Appareil très bon, chocolaté très corsé.

 

CIMG6930

 

Nous sommes donc un peu déçus par cette expérience gastronomique, qui nous semble "toomuch" et manquant quelque peu de subtilité. Cela ne remet pas en cause l'audace et la créativité du chef, le souci de travailler des produits nobles, la gentillesse et l'attention du service, la générosité des portions.

 

Aphrodite, 10 bd dubouchage, Nice, site web

Repost 0
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 00:32

C'est un de nos classiques d'été : le glacier Fenocchio à Nice, qui a le mérite comme Vilfeu à Cannes, Recroix à Juan les Pins, Nardone à Lyon, Berthillon ou Raimo à Paris, Franchi à Strasbourg, d'être un authentique maître glacier (relire ici nos réflexions sur la question des glaciers dits "artisans").

 

CIMG6917

 

Outre les glaces elles-mêmes, on apprécie le pot : large et isotherme : on ne s'en met pas plein les doigts (comme chez ces glaciers italiens qui remplissent des mini contenants à la spatule)  et on peut prendre le temps de déguster. On apprécie aussi les prix plus doux que ceux pratiqués par les franchises....

 

CIMG7003

 

Choix de parfums impressionnant, certains pour la touche locale, d'autre un peu gadget...

 

CIMG6909

 

CIMG6910

 

CIMG6911

 

CIMG6920

 

CIMG6995

 

fenocchio 1061

 

fenocchio 1062

 

fenocchio 1154

 

La boutique place Rossetti (avec tables en terrasse)

 

CIMG6989

 

 

La boutique rue de la poissonnerie (kiosque uniquement)

 

fenocchio 1058

 

Notre incontournable chocorange & chantilly

 

CIMG6913

 

fenocchio 1092

 

Chocolat, Calisson et Chantilly (bonne saveur calisson, on retrouve bien le goût de la confiserie)

 

CIMG6918

 

fenocchio 1060

 

Chocolat, Amaretto (en fait un goût puissant de noisette mais pas vraiment celui des biscuits)

 

CIMG6997

 

Chocolat, Irish Coffee (peu de goût à part le brulant de l'alcool)

 

CIMG7005

 

Fenocchio, deux adresses à Nice : place Rossetti et rue de la poissonnerie (les deux dans le vieux Nice) : site web

Repost 0

sur instagram : suivre Foodistacity

foodista.inthecity@gmail.com

Recherche

 badge-2-white-160x82

 

Categories