Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 18:55

Pinxo, c'est le concept restaurant de tapas du Chef étoilé Alain Dutournier (nous avions beaucoup apprécié un déjeuner dans son restaurant 2* Le carré des feuillants).

 

L'espace est assez étroit, pas très convivial, c'est donc à réserver pour une pause rapide. Les plats sont servis en plusieurs portions pour partager autour de la table.

a 1946

 

 

Foie gras sur tartines. Très fines lamelles sur un épais pain bien grillé, dommage, la saveur du foie gras se perd sur un pain si rustique.

a 1947

 

Crevettes en bouillon thai, très parfumé, qui réchauffe agréablement en hiver.

a 1950

a 1952

a 1953

 

 

Pinxo St Germain, 82 rue mazarine, Paris  site web

Repost 0
Published by foodista - dans Paris
commenter cet article
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 15:15

L'Atelier Robuchon St Germain, 2* michelin, est un concept de cuisine au comptoir, vue sur les préparatifs, et ce jour là, nez dans les vapeurs de truffe qui était proposée en suggestion du jour.

a 1803

a 1813

 

L'installation sur les tabourets hauts serrés les uns aux autres n'est ni confortable ni intimiste mais c'est la règle du jeu, et le service dynamique, enthousiaste, est là pour faire passer un bon moment, les plats arrivent et les voisins commentent !

 

La carte propose des portions dégustation ou normales. Les portions dégustations choisies ici sont assez copieuses, et n'ont rien à envier à celles, "normales", de restaurants qui sous prétexte de haute cuisine réduisent les quantités et augmentent les marges.

a 1804

a 1805

 

Le foie gras en entrée est présenté en toute simplicité, ni chutney ni confit pour l'accompagner, on reste centrée sur le produit, de qualité, servi un peu trop frais et donc pas assez fondant à mon goût. (29 euros)

a 1806

a 1807

 

Un plat signature, le pigeon en suprême de chou au foie gras, accompagné de la célèbre purée Robuchon, ultra beurrée (37 euros)

a 1808

a 1810

a 1811

a 1809

 

Les desserts sont beaux et bons, comme celui-ci, au chocolat en différentes textures

a 1814

a 1815

a 1817

 

Le but du concept est vraiment de goûter la cuisine du chef, d'assister au ballet des préparatifs, et pas tant de s'attabler pour un moment de détente. On peut tout autant le regretter que se réjouir de cette manière de dépoussiérer la gastronomie et la rendre plus accessible.

 

Atelier Robuchon, 5 rue de Montalembert, Paris 7, site web

 

Repost 0
Published by foodista - dans Paris
commenter cet article
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 19:18

La pascade servie par le chef Alexandre bourdas dans son restaurant étoilé SaQuaNa à Honfleur a conquis tant de papilles qu'elle est devenue, pour notre plus grand bonheur, un concept dans la toute nouvelle adresse parisienne "Pascade", rue Daunou. J'ai dû croiser une autre convaincue le même jour.

a 2143

 

L'accueil est adorable, le service attentif. Le lieu est agréable, sobre, matériaux bruts, tables hautes ou duos en tables basses, c'est au choix, selon l'humeur. Les menus et couverts sont glissés dans les tables.

a 2144

a 2145

a 2146

 

Le pain saucisse, en amuse bouche, est fondant et parfumé.

a 2149

 

Voici le menu, Pascades en versions salées et sucrées, autant de propositions créatives et subtiles qui mettent à l'honneur le talent du chef. On est loin de la "garnitude" traditionnelle.

a 2148

 

Expérience gustative singulière, cette fameuse pascade est épaisse et moelleuse à l'intérieur, comme une pâte rustique riche, et croustillante sur les bords. A l'intérieur, les ingrédients sont d'une qualité irréprochable, les cuisoons parfaites, les saveurs et associations subtiles. On a déjà envie de revenir pour goûter à tout. Lotte étuvée, épinards, citron vert, coriandre, bouillon coco, livèche.

a 2150

a 2151

 

En version sucrée, la pascade est caramélisée sur les bords, et renferme une mousse au chocolat, glace café toute douce et une chantilly à l'eau, à la fois veloutée et aérienne, de bonne tenue, pas du tout acqueuse : quel est donc ce mystère de la chantilly à l'eau ?

 a 2154

La Pascade, 14 rue Daunou, Paris 2, site web

 

 

Repost 0
Published by foodista - dans Paris
commenter cet article
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 13:22

J'avais été conquise par le pain perdu très créatif servi au Mandarin Oriental de New-York (relire), les déjeuners au restaurant Asiate du MO New-York (relire) ou Heston Blummenthal au Mandarin Oriental Londres (relire). Autant dire que j'étais impatience de goûter les gourmandises parisiennes. Le restaurant Camélia propose des formules petit-déjeuner buffet, mais mon péché mignon étant le pain perdu, choix à la carte. Pas donné : 36 euros pour un thé et un pain perdu. Les prix à NYC ou à Londres sont beaucoup plus abordables ! Comme toujours, le service est impéccable, attentif, avec cette spécificité du Mandarin Oriental : on vous appelle par votre nom dès que l'on s'adresse à vous. Service personnalisé.

a 1857

a 1846

a 1847

 

En "amuse-bouche" de petit déjeuner, chouquettes excellentes, caramélisées, et un jus énergisant à base de yuzu, qui met les papilles en forme.

a 1848

a 1850

a 1851

a 1852

 

Je n'ai pas été déçue par le pain perdu : une fois de plus, comme à NYC, il est original : élaboré non pas à partir de tranches de brioche mais d'une part de brioche. Il est excellent. La chantilly est plus banale, alors que celle de NYC est incroyable et hautement addictive.

a 1853

a 1856

a 1855

 

A Paris, bien moins cher et très bon : le pain perdu de Ladurée. Si vous avez d'autres bonnes adresses pour mon péché mignon, je suis preneuse !

 

Mandarin Oriental Paris, restaurant Camélia pour le petit déjeuner, 251 rue st honoré, Paris, site web

 

Pains perdus en breakfast :

A New-York

Mandarin Oriental

Mercer Kitchen

Taralluci & Vino

Asellina au Gansevoort Park

Andaz 5th av

Intercontinental Times Squares

Une orgie au Norma's du Parker Merdidien

 

A Londres

Savoy hotel

Breakfast Club

Haymarket hotel

Duck and Waffle

Repost 0
Published by foodista - dans Paris
commenter cet article
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 08:09

Mon petit-déjeuner préféré est un peu régressif : c'est le "french toast" ou pain perdu. A Paris, celui de Ladurée est excellent, je le demande pas trop cuit, bien juteux, avec leur chantilly excellente, veloutée et peu sucrée. Ici rue Royale et au Printemps, tous les prétextes sont bons !

a 1858

a 1859

a 1923

a 1924

 

Ladurée, site web

 

Pour dire à quel point c'est mon petit-déj préféré : d'autres french toasts

A New-York

Mandarin Oriental

Mercer Kitchen

Taralluci & Vino

Asellina au Gansevoort Park

Andaz 5th av

Intercontinental Times Squares

Une orgie au Norma's du Parker Merdidien

 

A Londres

Savoy hotel

Breakfast Club

Haymarket hotel

Duck and Waffle

Repost 0
Published by foodista - dans Paris
commenter cet article
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 18:58

Je ne sais pas qui est leur glacier fournisseur, mais les glaces proposées aux Deux-Magots sont excellentes, texture fine, avec une chantilly veloutée... Tout est meilleur qu'au Flore : chocolat chaud, salades, service...

Café & Chocolat, chantilly

a 1891

a 1892

a 1893

 

Deux-magots, 6 pl St Germain des prés, Paris, site web

Repost 0
Published by foodista - dans Paris
commenter cet article
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 11:02

Poursuivons la série chocolat marron glacé : après Berthillon et Ladurée , Amorino, voici Grom. même principe qu'Amorino : gelati dites "artisanales", turbinée au jour le jour sur place (d'où l'appelation" à partir de preêt à turbiner. Des glaces qui ne sont pas à la hauteur de celles d'un maître glacier, mais il faut reconnaître que le produit Grom est de qualité. La chantilly montée à l'ancienne est dense, peu sucrée.

a 1840

a 1841

a 1954

 

Grom, site web, ici à Paris, rue de Seine, 6è

Repost 0
Published by foodista - dans Paris
commenter cet article
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 10:56

Amorino propose le parfum marron glacé en parfum du mois, occasion de faire toute la différence entre les vraies glaces maison et les glaces dites artisanales turbinées à partir de préparations en poudre. On préfère Berthillon et Ladurée !

a 1912

a 1913

 

Amorino, site web

Repost 0
Published by foodista - dans Paris
commenter cet article
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 14:48

Suite de notre plébiscite de la glace "même en hiver" : chocolat et marron glacé pour parfums de saison, après Berthillon, Ladurée. Même si Ladurée n'est pas spécialiste de la glace, je les trouve très réussies : la chocolat est très corsé, peu sucré, comme je l'aime. la texture et fine et fondante. Le marron glacé est très savoureux. Et la chantilly Laurée est particulièrement veloutée et très peu sucrée, ce qui accompagne délicieusement une glace sans en masquer la saveur par trop de sucre.

a 1818

a 1819

a 1820

a 1821

 

 

Ladurée, Paris, site web

Repost 0
Published by foodista - dans Paris
commenter cet article
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 18:36

Les français n'ont pas vraiment la culture de la glace et en hiver, rares sont ceux qui se laissent tenter... En Italie, dans les pays anglo-saxons ou scandinaves, pas de saison, la glace se déguste toute l'année.

a 1826

 

Une balade dans l'île Saint Louis ne se conçoit pas sans une pause chez Berthillon, un véritable artisan maître glacier (et pas un franchisé de glaces dites artisanales, nuance !)

 

Chocolat noir et marron glacé, avec la coupe de chantilly maison et la fameuse tuile croustillante et caramélisée. Le marron glacé est divin, parfumé, relevé par une touche de rhum. Je suis moins convaincue par le parfum chocolat trop sucré et de texture collante.

a 1822

a 1824

a 1825

 

Du coup, je remplace le chocolat par le sorbet cacao bitter qui paradoxalement est moins sucré que la crème glacée et plus corsé : j'adhère. Le caramel beurre salé est délicieux, la saveur très prononcée. Et bien sûr, l'incontournable marron glacé de saison.

a 1927

a 1928

a 1929

a 1931

 

Berthillon, île Saint Louis, Paris 4, site web

Repost 0
Published by foodista - dans Paris
commenter cet article

sur instagram : suivre Foodistacity

foodista.inthecity@gmail.com

Recherche

 badge-2-white-160x82

 

Categories